Ce qui me restera … (après les funérailles de Maman)

La petite fille aux allumettes autour d’un plat de coquillettes

Les oiseaux, preuve incontestable de l’envol

Une reine en collier doré et ceinturon guerrier

Des volutes enthousiastes au-dessus des marches du perron

Des listes de trucs à faire sur des post-it rose fluo

Les fenêtres ouvertes

Des maisons, des maisons , des maisons aux rires chamoirés

L’exigence de l’harmonie

Les secrets qu’on racontait aux arbres

La clé du royaume des fées, où chaque chose a une âme et chaque être, un cœur à panser

Sa voix qui rassure et qui stimule, comme la plus belle des musiques

L’amour, féroce, insubmersible

Un chapeau cloche sur des mèches jamais assez domptées

Des mains qui soignent et qui font

Une manière d’être femme

Le vertige de l’absence qui nous enjoint de créer

L’interdiction de ne pas oser.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s